Le vieux lion nous a quitté

Le vieux lion nous a quitté le 23 octobre 2012

 

 

georges-au-pilone.jpg                                                                                   Monsieur Georges RIBOULET

 

Depuis 1979, depuis l'irruption de la directive "oiseaux" dans le ciel cynégétique français et jusqu'à ces derniers mois, il s'était battu avec une détermination et une constance qui forçaient l'admiration, mais que certains considéraient comme de l'obstination sans doute.

Finalement, l'autre combat qu'il menait depuis quelques mois pour sa santé, suite à une opération dont il attendait beaucoup pour repartir  en avant, comme il l'avait toujours fait, mais après des complications inattendues l'ont affaibli puis terassé.

Les mots nous manquent aujourd'hui pour exprimer cette peine qui est la nôtre, face au fait que nous ne l'entendrons plus pester notamment contre les antichasses avec lesquels il affirmait que jamais, au grand jamais, il ne pactiserait, ni de dialoguerait en aucune façon, regrettant  que certains trop nombreux dans  nos rangs, n'adoptent pas cette ligne de conduite, et préfèrent composer que combattre!

Dans son grand combat de trente ans, les faits lui ont donné finalement raison, puisque l'Europe acculée face à ses grandes connaissances juridiques, a été contrainte d'abroger la directive de 79 et d'en créer une autre le 30 novembre 2009, de façon codifiée.

Cette manoeuvre n'a trompé personne. Dommage que la chasse française "une et indivisible", comme la qualifiait Georges, n'ait pas compris en temps utile que le juste combat qu'il menait était la seule voie à emprunter!

D'autres combats ont été menés par le passé, nous nous souvenons de ses face-à-face avec BOUGRAIN DUBOURG et ses sbires parisiens aux pylônes des Cantines, dans le médoc, lorsqu'il défendait le maintien de la chasse à la tourterelle des bois.

Pour tous ces combats menés avec obstination, il est pour nous un exemple, une lumière, que certains ont essayé d'éteindre par des moyens de bassesse indigne en obtenant la dissolution de ses associations, comme si elles signifaient un risque pour la Nation.

C'était un tribun, qui savait entraîner derrière lui, motiver le plus grand nombre.

Si Georges RIBOULET est parti, son esprit, son exemple resteront dans les mémoires, nourriront sans aucun doute l'engagement de beaucoup de ceux qui l'ont connu.

Enfin, Georges RIBOULET était un homme d'éducation et d'une correction exemplaire, malgré son franc-parler parfois truculent. Son attitude était toujours empreinte d'élégance.

Dommage que l'on n'élève plus de statues à notre époque, car il mériterait la sienne "aux cantines" ou à la Pointe de Grave !

Son souvenir restera gravé à jamais dans nos esprits !!!

La chasse française a perdu un grand, l'un des meilleurs de ses soldats, son général.

Merci Georges, merci Monsieur RIBOULET pour tout ce que vous avez fait pour la chasse et les chasseurs, nous ne vous oublierons jamais !!!!

Commentaires (1)

1. oleksiej 27/01/2018

bonjour je suis chasseur depuis l'age de 15 ans j'ai aujourd'hui 41 ans j'ai étais à Bordeaux et Paris lors des grandes manifestation contre la directive Européenne et je viens ici remercier Monsieur Riboulet grand par les discours qui fesait et son combat. Je suis chasseur de palombe et je suis très inquièt pour l'avenir pour les chasses traditionnelle Française

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/05/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×